نسخة تجريبية

LES MAROCAINS ET COVID-19

REPRESENTATIONS, ATTITUDES ET PRATIQUES

Introduction méthodologique

Faisant suite au rapport[1] de la première phase de recherche publié par l'équipe "MENASSAT" en mai dernier, nous en publions un deuxième qui présente certains des résultats de la phase suivante de la recherche sur le même sujet à savoir « les Marocains et Covid-19 ». 
En termes de méthodologie, cette deuxième étape de la recherche a été accomplie, en suivant le même schéma que la première étape. Et cela, en gardant l’aspect exploratoire et quantitatif de la recherche, s’appuyant ainsi sur le questionnaire comme outil de recherche. 
L’objectif de cette étude consiste à explorer et analyser les transformations et changements survenus en temps de Covid-19, sur la connaissance, les représentations, les attitudes et pratiques d'un échantillon de marocains. Notre enquête s’est déroulée au cours une période charnière entre deux phases : la première est marquée par la déclaration de l'état d'urgence sanitaire et du confinement ce qui a représenté un contexte inhabituel pour les répondants. Quant à elle, la deuxième phase relève de l'extension et le resserrement des mesures de gestion par les pouvoirs publics. Ces mesures qui ont sans doute influencé d’une manière ou d’une autre les représentations, les attitudes et les pratiques ainsi que le cours de la vie quotidienne.
D'où l'importance, voire même la nécessité, d'accomplir cette deuxième phase de recherche, pour suivre la dynamique de ces effets et transformations, en utilisant le questionnaire en ligne, comme un outil d’exception imposé par des circonstances exceptionnelles, pour collecter des informations et des données. Tout en conservant une grande partie du contenu du questionnaire utilisé lors de la première étape, ce deuxième questionnaire fut enrichi par de nouvelles questions plus adaptées au contexte de la deuxième vague de l’enquête. 
Les répondants ont été sollicités à remplir le questionnaire durant la période allant du 12 mai au 4 juin, donnant ainsi un échantillon composé de 2 392 individus. Ceux-ci reflètent largement la diversité géographique et sociale au Maroc. Néanmoins, la forme électronique du formulaire fait que les scolarisés en constituent le taux le plus élevé.
Les caractéristiques sociologiques les plus importantes de l'échantillon se présentent comme suit :
- L’échantillon est équilibré en termes de genre : 52% d'hommes et 48% de femmes ;
- Il est jeune du fait que la tranche d’âge 16-49 ans constitue environ 83% des répondants ;
- il est marqué par la prédominance des citadins : 64% contre 25% de ruraux ;
- L’échantillon est actif et productif puisque plus de 50% des personnes enquêtées exercent une activité professionnelle ;
Un peu plus que la moitié des répondants sont mariés et vivent dans des maisons séparées, avec tout ce que cela induit en termes de responsabilités familiales et socio-économiques.
- 27,2 % des individus enquêtés connaissaient une personne atteinte ou décédée par le covid-19.
- L’échantillon est représentatif de la plupart des régions du Royaume, et malgré les écarts, il reflète de façon visible le poids démographique et économique de chacune d’elles.

Télécharger le rapport


[1]- Pour le rapport de la première phase de recherche, veuillez visiter le site Internet de Menassat sur le lien suivant :
https://urlr.me/Rb27G